Bandeau
Lycée Jean Perrin
2, rue des Égalisses - 95310 Saint-Ouen-l’Aumône - 01 34 32 58 28
Descriptif du site
Des chèvres en éco-pâturage au lycée Jean Perrin
Trois nouvelles pensionnaires sont arrivées au Lycée !

Ce samedi 27 mars trois chèvres sont arrivées au Lycée pour une durée de plusieurs semaines. Article rédigé par des élèves de la classe de Seconde 1.

Article mis en ligne le 27 mars 2021
dernière modification le 2 juin 2021

par Nicolas Pradignac

Ce samedi 27 mars trois chèvres sont arrivées au Lycée pour une durée de plusieurs semaines. Elles sont mises à disposition du lycée parla ferme pédagogique de Chambly. Pour être sûr de tout connaître sur ce projet d’éco-pâturage au lycée Jean Perrin, lisez cet article rédigé par des élèves de la classe de Seconde 1.

Retrouvez les premières photos de nos chèvres :
<article2442|cycle>

Pourquoi un éco-pâturage au lycée Jean Perrin ?

L’éco-pâturage constitue la solution la plus simple pour l’entretien d’espaces verts situés dans des zones difficilement accessibles. Les chèvres effectuent plus facilement cette tâche que les agents à l’aide de leurs tondeuses.
L’éco-pâturage peut également favoriser la biodiversité au sein de l’établissement. Les déjections des chèvres vont enrichir les sols et permettre le retour d’anciennes espèces végétales ou encore de champignons.
Enfin, la présence de chèvres sera bénéfique au cadre de travail des élèves (et des personnels) qui en apprendront plus sur les animaux.

Les chèvres de M. Perrin ??

Quelles races de chèvres ?

Il s’agit de chèvres Saanen et Alpines, des races capables d’une excellente adaptation aux différents régimes alimentaires, que ce soit en montagne ou en plaine.

Que mangent nos chèvres ?

La chèvre est un explorateur naturel qui adore se promener en quête de nourriture. Les chèvres sont des animaux herbivores qui se nourrissent de différents végétaux. Une chèvre adulte mange environ 12 kg de fourrage (herbes, ronces) pour 10 litres d’eau par jour. A Jean Perrin, elles ont accès à ces différentes nourritures.
En hiver, il est favorable de leur donner des aliments plus consistants, tels que des céréales.
En plus de l’eau, afin d’avoir assez d’apport en minéraux elles ont besoin de grignoter une pierre de sel.

La chèvre mange TOUT même si elle ne se rend pas compte que certains aliments sont nocifs pour sa santé (les pommes de terre, les tomates, les choux ainsi que des plantes toxiques pour les chèvres : le rhododendron, l’asclépiade, l’azalée, l’if, le laurier-rose, le delphinium, le muguet, le pied-d’alouette, le cerisier sauvage, le nerprun purgatif, le lilas, la jonquille, le laurier, le pavot, la rhubarbe, la tomate…). On notera donc pour les futures chèvres, qu’il ne faudra pas leur donner de la nourriture sans la permission d’un responsable !

Quel intérêt pédagogique ?

Leur venue présente de nombreux avantages. Les chèvres peuvent servir de support à différents cours. C’est parti pour les observations et les futures analyses !

----------------------------------

Pour en savoir plus :


Plan du site Contact Mentions légales Données personnelles et cookies Espace privé RSS

2009-2024 © Lycée Jean Perrin - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 5.0.9