Les journées Portes Ouvertes

Remise du livret de synthèse des Etats Généraux au ministre de l’Education Nationale par les jeunes Alexandre et Linh, nos 2 jeunes lycéens étaient présents aux Etats Généraux de l’Education

(actualisé le ) par Roselyne Griffon

Après leur participation à la synthèse des propositions faites aux États Généraux de l’Education, Alexandre (BTS2SNEC) et Linh (2nde4), ont fait partie des jeunes qui ont remis le livret blanc au ministre de l’Éducation Nationale et au secrétaire d’État chargé de l’enfance et des familles, ce jeudi 1er juillet à la maison de la radio.

Une fois ce livret remis, le ministre et le secrétaire d’État l’ont commenté lors de cette cérémonie.

La retransmission de la soirée de synthèse :
NB : Nos jeunes interviennent au début et à la fin de la vidéo.



Vous pouvez consulter le livret en question ici.

Lettre ouverte des jeunes à leurs aînés.

« Nous ferons notre part. À vous de jouer !

À l’heure où nos vies sont chamboulées par la Covid, où la précarité continue de gagner du terrain et où les inégalités se creusent, particulièrement chez les jeunes, l’avenir est incertain et peut avoir un goût amer.
Pourtant nous gardons espoir et refusons la résignation. Face aux défis immenses auxquels la France est confrontée, nous sommes prêts à nous engager et à faire face, mais nous ne pourrons pas nous en sortir seuls. Il faut faire de l’éducation une cause nationale car il ne s’agit pas seulement de notre avenir, il s’agit aussi du vôtre. Les États Généraux de l’Éducation sont une chance, il faut la saisir ! Ils sont l’opportunité de nous faire entendre, mais aussi d’écouter tous les acteurs impliqués dans l’éducation.
Nous voyons bien que le système éducatif est à bout de souffle. Pour se renouveler, il est temps de mieux prendre en compte la diversité de nos profils, de nos compétences, de nos rêves. Il est crucial d’adapter l’éducation au monde actuel et aux enjeux nouveaux, notamment ceux soulevés par la crise sanitaire, économique et environnementale. La relance qui suivra cette crise doit passer par un investissement humain et financier dans la jeunesse et l’éducation. La sortie de crise ne peut se faire sans porter une attention particulière aux jeunes ; sans porter un intérêt particulier à l’éducation. Nous sommes ceux, qui demain, auront la main et il est impératif pour nous, jeunes générations, d’avoir une chance réelle et concrète de construire un futur plus juste avec des opportunités nouvelles. On ne pourra incarner le futur que si nous y sommes bien préparés. Et pour cela nous vous demandons de vous emparer, chacun à votre niveau, de ces propositions, de porter cette démarche pour qu’ensemble nous puissions transformer l’éducation. Responsables politiques, décideurs économiques, professionnels de l’éducation, militants associatifs, citoyens, vous avez chacun votre part à assumer.

Vous êtes acteurs de l’éducation, vous êtes aussi concernés que nous : ensemble, engageons-nous ! Nous comptons sur vous ! »

Gabriel Angouillant, Lamia Bouzalmad, Issa Diambo, Alexandre Heurtaut, Circé Lamine, Adeline Lefilliatre, Zora Moizan, Mariam N’Diaye Mohamed, Nina Pelloile, Linh Tran, Clara Zins